Kate Middleton et William leur hommage à Diana

Kate Middleton (en robe Naeem Khan) et le prince William ont visité le Taj Mahal à Agra le 16 avril 2016.

La fin en apothéose, grandiose et émouvante, d’une tournée royale qui restera dans les annales. Oui, le duc et la duchesse de Cambridge ont « créé de nouveaux souvenirs ».

C’est l’image que tout le monde attendait depuis que le programme de la tournée royale du duc et de la duchesse de Cambridge en Inde et au Bhoutan a été détaillé : William et Kate posant ensemble devant le Taj Mahal, assis côte à côte sur le banc qu’occupa 24 ans auparavant une Lady Diana tristement solitaire. Une note d’émotion et de magnificence pour un final en point d’orgue.


Impatients de retrouver leurs enfants le prince George et la princesse Charlotte, qui leur ont « énormément » manqué tout au long de ce séjour comme ils l’ont l’un et l’autre avoué, le duc et la duchesse de Cambridge ne pouvaient pas repartir d’Inde sans avoir contemplé son joyau le plus réputé. Au terme de deux journées plutôt sportives dans le royaume himalayen du Bhoutan tir à l’arc jeudi, trek jusqu’à la « tanière du tigre » (le monastère bouddhiste Taktshang) vendredi , le couple a quitté samedi matin Paro pour parachever son voyage officiel dans cette région du monde en faisant une ultime escale paisible et romantique à Agra.

A M’ASSEOIR SUR UN BANC AVEC TOI : TAJ MAHAL GAGNANT

Ils avaient hâte de voir de leurs propres yeux, le Taj Mahal, ce symbole de l’Inde, et d’adresser au travers d’une ultime séance photo dans ce lieu emblématique leurs remerciements à leurs hôtes pour la chaleur et la générosité de leur accueil. Sans ignorer, bien sûr, que leur venue allait faire écho à celle de la regrettée princesse Diana, dont le passage en ces lieux a laissé une empreinte indélébile. « Le duc de Cambridge estime qu’il a une chance incroyable de visiter un endroit où la mémoire de sa mère est maintenue en vie par tant de gens qui s’y rendent, avait annoncé le secrétariat de l’intéressé en amont de la visite. 24 ans après sa visite, le duc et la duchesse ont hâte (…) de créer de nouveaux souvenirs au moment de dire merci au peuple de l’Inde en conclusion de cette tournée. »

La princesse Diana (Lady Di) posant devant le Taj Mahal le 13 février 1992, à Agra en Inde, lors d’un de ses derniers voyages officiels avec le prince Charles.

Ces nouveaux souvenirs, qui n’occulteront pas les précédents mais les feront au contraire perdurer encore plus intensément, ont pris corps lorsque William et Kate se sont installés sur ce fameux banc en marbre… En 1992, Lady Di y avait posé seule au cours de ce qui constituait l’une de ses dernières visites officielles à l’étranger avec le prince Charles, à une époque où leur mariage était déjà totalement moribond (en attendant leur séparation, actée en décembre de la même année, ils menaient déjà alors des carrières royales disjointes) ; malgré le sourire de Diana au cours de cette séance photo, il en émanait, aux yeux du public, une inexpugnable impression de tristesse et de solitude, déchirante dans ce décor si éminemment tragique (le mausolée de marbre avait été érigé au XVIIe siècle à l’initiative d’un shah à la mémoire de son épouse morte en couche et en gage d’amour éternel).

24 années après, cette douloureuse impression s’efface devant celle d’un amour intense et d’une complicité qui semble à toute épreuve : l’amour du prince William et de Kate Middleton.

Superbe, la duchesse de Cambridge n’a pas manqué de soigner les tout derniers détails de son marathon glamour en Inde : sa chevelure opulente imperméable aux efforts de la veille et au taux d’humidité local bien coiffée par Amanda Cook Tucker, elle a choisi, en guise d’apothéose stylistique et d’ultime marque d’attention envers ses hôtes, de porter une robe d’un couturier indien établi à New York, Naeem Khan, déjà adoubé par des personnalités telles que la first lady américaine Michelle Obama, la chanteuse Beyoncé ou encore les actrices Diane Kruger et Eva Longoria. Et à propos de détails, il convient d’observer ses boucles d’oreilles : ce sont celles qu’elle a achetées pour 500 roupies (environ 7 euros) la veille dans une boutique d’artisanat au retour de sa randonnée au monastère bouddhiste Taktshang, au Bhoutan.

Assise au côté du prince William, impassible en apparence et souriant devant les nombreux reporters mais qu’on imagine dans ces instants partagé entre son présent et l’empreinte laissée par sa mère Diana, on note que Catherine adopte une pose rappelant celle de cette belle-mère qui aurait tant aimé la connaître et qu’elle aurait tant aimé connaître : mains sur les genoux, joints de côté, les jambes dessinant ainsi une diagonale pleine de vie et de charme dans la géométrie immuable du Taj Mahal. A ceci près que les genoux de Kate, orientés sur sa gauche, rejoignent ceux de l’homme de sa vie…

25 SECONDES, 41°C ET UNE BONNE RAISON

Arrivés sur place à 15h40 après un déjeuner à l’hôtel Oberoi tout proche, le duc et la duchesse de Cambridge, par plus de 40°C (on n’en voudra pas à William de porter la chemise sans cravate et ouverte), n’auraient décidé que dans la matinée qu’ils s’assoiraient sur le banc, selon leur porte-parole, et non pas en raison du souvenir de Diana : « Ils y ont réfléchi un petit peu. C’est l’endroit où les gens qui viennent dans ce magnifique lieu s’assoient pour admirer sa symétrie. C’est pour cette raison que la princesse de Galles s’est assise là, la raison pour laquelle le prince de Galles et d’autres se sont assis là. »

Après 25 secondes d’un shooting brûlant en plein soleil (le duc s’est d’ailleurs dit heureux que les photographes portent des chapeaux tant c’était accablant), William et Kate ont eu droit à une visite privée du monument en compagnie d’un guide, Rizwan Mohammed, découvrant le tombeau du Shah Jahan et de son épouse Mumtaz Mahal : « C’était vraiment incroyable d’apprendre l’histoire romantique de l’édifice et c’est une architecture vraiment magnifique », a confié la duchesse, jugeant que c’était l’endroit parfait à visiter à quelques jours de leur cinquième anniversaire de mariage (le 29 avril). Son époux aussi a estimé que c’était « parfaitement romantique ».

Le jeune couple a pu faire part de ses impressions en signant le livre d’or, avant de s’éclipser vers un hôtel local pour y dîner et de s’envoler vers le Royaume-Uni.

Princesse

Intéressée par la vie des stars depuis des années. Suit leurs actualités par les journaux, télévision etc. Aime bien s'informer de tout et faire partager avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *