Beyoncé : Sa ligne Ivy Park fabriquée par une main-d’œuvre ?

La nouvelle ligne sportswear de Beyoncé fait polémique !

Beyoncé a fait la promesse que ses vêtements sont destinés à aider les femmes à s’affirmer. Cependant, les vêtements de sa ligne Ivy Park sont fabriqués par de jeunes ouvrières sri-lankaises sous-payées. Beyoncé a lancé sa ligne en partenariat avec le distributeur Topshop.

Pour sa promesse c’est plutôt raté !

La chanteuse qui assure que la collection a pour but de soutenir et d’inspirer les femmes et de les aider à s’affirmer par la pratique du sport, ce qui n’a pas été précisé sont que les vêtements ont été fabriqués dans des usines sri-lankaises où les ouvrières sont payées environ 5,5 euros par journée de travail. Soit environ 55 centimes de l’heure pour créer une collection de 228 pièces, alors qu’un legging peut coûter 140 euros. Des salaires supérieurs au SMIC sri-lankais.


La chanteuse ne s’est toujours pas exprimée à ce sujet. Mais un porte-parole d’Ivy Park a s’en est chargé en déclarant : « Nous sommes fiers des efforts durables accomplis dans l’inspection des usines et dans l’audit. Nos équipes à l’international travaillent de très près avec nos fournisseurs et leurs usines, pour s’assurer de leur conformité. Nous attendons de nos fournisseurs qu’ils respectent notre charte de déontologie et nous les soutenons dans leurs efforts ».

Princesse

Intéressée par la vie des stars depuis des années. Suit leurs actualités par les journaux, télévision etc. Aime bien s'informer de tout et faire partager avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *